Bigorneaux cuits maison (les 100 g)

3,30

Comme tous les coquillages, le bigorneau se mange ultra frais. L’indice qui vous garantit sa fraîcheur est de vérifier que l’opercule à l’entrée de la coquille est bien fixé et que le bigorneau dégage une odeur fraîche et saline.

Catégorie :

Description

  • Couvrir les bigorneaux d’eau froide additionnée de 30 g de sel par litre (cela correspond au taux de sel de l’eau de mer), et d’au moins une cuillère à café de poivre par litre d’eau (n’ayez crainte, cela ne sera pas trop épicé, le poivre ne pénétrera que très peu dans les coquillages, c’est pour cela qu’il en faut beaucoup).
  • Mettre sur le feu, et dès le début de l’ébullition, éteindre le feu, et laisser 5 min tel quel.
  • Vous pouvez alors égoutter les bigorneaux, ils viendront entièrement et facilement à la dégustation, et les opercules seront également très faciles à enlever (en remuant bien les bigorneaux lors de l’égouttage, vous pourrez même enlever beaucoup d’opercules).
  • Foi de Breton, pour les bigorneaux, il n’y a pas mieux comme cuisson !